Je m’appelle
Garniouze Inc.
> Théâtre de rue. Création 2017

© Marc Ménager

Samedi 3 juin > 3 représentations entre 9h et 13h
Marché de Capdenac

Au cœur du marché de Capdenac, en trente minutes et devant une sucette publicitaire, Christophe Lafargue (Garniouze) évoque sur la base d’un texte emprunté à Enzo Cormann, cent ans de guerre économique et de condition ouvrière. Trente minutes pour crier les luttes et dire l’état du monde. Garniouze est à la fois Emilien Casselage, Ramon Rodriguez, Lucien Bonnefard, Karim Beklacem... Ils sont nés au XXème siècle à Rodez, Tolède, Béziers, Fossur-Mer, Belfast… Tous ont des histoires singulières et des vies façonnées par le labeur.

Après avoir brillamment exploré le texte Les soliloques du pauvre écrit en 1897 par Jehan Rictus (que vous avez découvert avec le spectacle Rictus), Christophe Lafargue s’attelle dans cet oratorio à la valeur « travail » et ses soi-disant vertus émancipatrices. Une invitation à poursuivre nos luttes ?

Artiste accueilli en résidence de création du 17 au 24 novembre 2016 à Leyme, en partenariat avec les Services culturels du Grand-Figeac.
Spectacle accueilli avec le soutien du réseau En rue libre Midi-Pyrénées.

>> Qui est Garniouze ?
Christophe Lafargue, dit Garniouze, a fait son nom dans le milieu des arts de la rue depuis une vingtaine d’années déjà… Après avoir co-fondé la compagnie Okupa Mobil en 1992, après avoir participé à plusieurs créations de Phéraille de la compagnie Le Phun, il est parallèlement « regard extérieur » et/ou metteur en scène pour diverses compagnies (Carnage productions, Sacékripa,…).Ilintervient aussi régulièrement pour Clowns sans frontières et Clowns d’ailleurs et d’ici…
Depuis quelques années Garniouze officie également en tant que chanteur dans le groupe de rock Georges profonde.
> Son site à visiter, par ici !


Infos pratiques

Tous publics dès 11 ans
Durée 30 minutes


Tarifs :

Gratuit


Réservation et billetterie :

Presse :

« En prenant appui sur un objet propre à la rue, la compagnie Garniouze Inc. pousse plus loin la réflexion d’Enzo Cormann dans son texte Je m’appelle. Seul en scène, planté devant sa sucette Decaux, il se parlera ou parlera à qui veut bien l’entendre, et dira toute la force d’un texte puissant emprunté au brillant Enzo Cormann. Demain soir, au Parapluie à Naucelles, Christophe Lafargue, alias Garniouze, aura cette voix, celle qui chuchotera la vie d’une multitude d’ouvriers, celle qui criera leur lutte, celle qui décrira leur quotidien. Une voix qui n’aura pour ancrage physique actuel qu’un format : le format vertical, « celui que tout le monde a dans la poche », mais aussi celui de la rue, de la sucette Decaux, celle qui porte les messages publicitaires à tous les coins de rue. […] Ils seront donc nombreux à servir le même texte. Des mots d’il y a dix-huit ans, qui parlent « de la lutte ouvrière, du travail, du militantisme, du syndicalisme… Où en est-on aujourd’hui, dans la lutte ? » Aujourd’hui, l’ère numérique a pris le dessus. « Mener des luttes en 2017, c’est devenu presque dangereux, on se retrouve vite au pénal. C’est aussi ce regard-là que je voudrais apporter. » - Ann-Catherine Modolo, La Montagne


Distribution :

Sur un texte d’Enzo Cormann.
De et avec Christophe Lafargue.
Conception, création Images et animations Marc Ménager. Images et graphismes Olivier Magni.
Mix-images David Bourbon. Post-production images David Martin.
Harmonie municipale Francois Boutibou.
Conception décor et construction Pierre Pailles et Morgan Nicolas.
Production FireWire Mathilde Corbière. Production déléguée Les Thérèses.

Aide à la création et accueil en résidence l’Atelier 231, CNAREP, Sotteville-Lès-Rouen ; ARTO, Saison itinérante & Festival de Rue de Ramonville ; Le Boulon, CNAREP, Vieux-Condé ; Culture Commune, Scène nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais ; Derrière le Hublot, Projet artistique et culturel de territoire Grand-Figeac/Occitanie ; Les Ateliers Frappaz, CNAREP, Villeurbanne ; Le Parapluie, Centre International de création Artistique, Aurillac ; Pronomade(s) en Haute-Garonne, CNAREP ; L’Usine, CNAREP Tournefeuille/Toulouse Métropole ; Sens Interdit.
Aide à la création Furie, Arts de la rue - Pôle National en préfiguration, Châlons-en-Champagne.
Accueils en résidence Art’r-Lieu de fabrique itinérant pour les arts de la rue ; Ax animation-Festival des grands chemins, Ax-les-Thermes ; La Lisière-La Constellation, Bruyeres le Chatel ; Le Moulin Fondu CNAREP, Garges-Lès-Gonesse.
Soutenu par Écrire pour la rue SACD-DGCA, DRAC Occitanie, Région Occitanie, Département de la Haute-Garonne.