Accueil du site > DAV MASSIF CENTRAL > Résidences DAV > L’Observatoire, Kristof Guez, Capdenac (12, 46)
L’Observatoire, Kristof Guez, Capdenac (12, 46)


Kristof Guez connaît le territoire de Capdenac depuis des années. Il l’arpente avec la curiosité et la bienveillance qui caractérisent son œil de photographe. Dans ce projet, il transforme cette connaissance en un véritable observatoire photographique, inspiré des démarches documentaires d’observatoires photographiques du paysage. S’inscrivant dans une tradition au long cours, Kristof Guez s’en émancipe en faisant un pas de côté, comme il aime emprunter les chemins de traverse.

L’un de ces pas de côté consiste à partager la question du regard, du point de vue, de l’observation de l’environnement quotidien avec ceux qui ont la connaissance la plus fine de la ville : les habitants eux-mêmes. L’enjeu est d’identifier, en concertation avec des habitants, une série de lieux et de personnes à observer pendant au moins trois ans. Le point de vue choisi reste le même sur toute la période. D’une saison à l’autre, d’une année à l’autre, le temps fait son œuvre : les changements sont à peine perceptibles ou, au contraire, tout semble avoir été bouleversé.

Cette démarche est diffusée auprès du public par le biais d’un journal annuel, d’un site internet et d’une exposition de tirages originaux dans lieux publics mais aussi privés. Outre ces formes médiatisées, c’est par sa présence régulière sur le territoire et son contact avec les Capdenacois que Kristof Guez fait connaître son projet. Il proposera à terme des ateliers de transmission aux photographes amateurs pour qu’ils photographient eux aussi leur ville.

Calendrier

2018 : 10 jours d’observation et arpentage de la ville 2019-2020 : développement et poursuite du projet (prises de vue, ateliers de transmission, expositions, poster et site internet dédié).

Mise en récit : Pascal Desmichel

PDF - 34.8 ko
Photographe de territoires

Biographie de l’artiste

Particulièrement attentif aux signes émergents du réel, Kristof Guez travaille régulièrement à des projets collectifs notamment au sein de la Compagnie Ouïe/Dire. Il a pour but de travailler à la mise en scène de la photographie dans la vie de tous les jours et de donner des réponses alternatives aux questions documentaires. Ces collaborations avec des musiciens, des plasticiens se matérialisent sous forme d’installation, de performance, d’édition ou d’exposition.

Mention

Le projet Développement des arts vivants en Massif central est cofinancé par l’Union européenne (Feder), dans le cadre du Programme opérationnel Massif central 2014-2020, par le FNADT dans le cadre de la Convention de Massif central 2015-2020 et par la Région Nouvelle-Aquitaine.